L'Aloe Vera, un puissant régénérateur cellulaire confirmé par la science

L'Aloe Vera, un puissant régénérateur cellulaire confirmé par la science

L’Aloe Vera est utilisé depuis des siècles dans les produits cosmétiques, l’hygiène, ainsi que pour traiter et prendre soin aux problèmes de la peau et du corps grâce à sa grande efficacité en tant que remède naturel. Cette plante millénaire a été une ressource miraculeuse pour la santé dans la culture populaire, mais la science confirme également ses propriétés.

Une thèse de doctorat du département de biomédecine et de biotechnologie de l'université d'Alcalá de Henares, à Madrid, a prouvé que l'Aloe Vera est un puissant régénérateur cellulaire, doté avec des bienfaits régulateurs et pour le renforcement du système immunitaire. Ceci a été étudié et assuré par l'université et la thèse de Dr. Tatiana Yebra: "Évaluation de la fonctionnalité de l'Aloe Vera dans des cultures cellulaires in vitro".

Les recherches effectuées par la Dre Yebra et son équipe ont été développées au cours des 7 dernières années, avec de l'Aloe Vera Barbadensis Miller et avec le contenu pur de l'intérieur des feuilles de la plante, sans altération d’aucun type ou traitement précédent. Dans cette thèse, qui a obtenu la note la plus élevée, l'efficacité de l'Aloe Vera au niveau dermatologique et au niveau du système immunitaire a été corroborée.

Sa thèse a affirmé que l'Aloe Vera est un antioxydant, un protecteur, un réparateur, un rajeunissant, un anti-âge et un régénérateur des cellules endommagées de la peau. Il valorise les effets régulateurs directs sur le système immunitaire, avec le pouvoir de traiter et de prévenir l'inflammation et corriger les déséquilibres. De même, il est efficace pour traiter les maladies inflammatoires de l'intestin, la cirrhose du foie et augmente la capacité de réponse aux agents pathogènes, augmentant ainsi la phagocytose bactérienne.

De même, l’étude de l’Université d’Alcalá de Henares a montré que la plante augmentait la résistance aux effets de la mort cellulaire, augmentait la survie des lymphocytes antitumoreux en chimiothérapie et aidait donc les patients dans le traitement du cancer.

All comments

Leave a Reply